Blog Post

REVIEW - Resident Evil : Des Zombies et des hommes

Des Zombies et des hommes, tout un programme...

Resident Evil, RE pour les intimes, véritable pilier du genre horrifique sur nos consoles, est sur toutes les lèvres car il est revenu en ce début d'année avec, non pas un, mais deux jeux. Et pas seulement, puisque la série, adepte du cross média, revient également avec un livre, écrit par les frenchies de chez Third éditions.

Je suis un grand fan de la saga depuis longtemps, donc quand j'ai entendu parler qu'un bouquin/encyclopédie allait sortir, j'étais comme un fou !

Enfin, les questions que tout le monde se pose allaient trouver des réponses...

Quelle est vraiment l'histoire de Resident Evil ? Shinji Mikami était-il vraiment horrible avec ses équipes de création ? Pourquoi la scène d'intro de RE 1 est-elle si kitsch ? Et surtout pourquoi, LA série qui a donné ses lettres de noblesse au survival horror et révolutionné le monde du Jeu Vidéo tout entier, est devenu au fil du temps un divertissement bourré d'action et totalement insipide, sans aucune forme de frisson ?

Attention cher fan, ta soif va être étanchée...

Les Zombies n'ont jamais été aussi glamour que depuis ces dernières années, en grande partie grâce à l'incontournable série d'AMC, The Walking Dead. Mais depuis 1996, les mecs de Capcom militent pour la réintroduction de l'espèce dans notre imaginaire collectif.

Et la mission est accomplie, car aujourd'hui notre ami le mort-vivant à plus la côte que les vampires et Resident Evil, petit jeu sans prétention au départ, en est à son sixième opus canonique (pour plus de 30 en tout).

Et c'est ces 20 ans d'existence que nous font revivre les auteurs, Nicolas Courcier, Mehdi El Kanafi et Bruno Provezza.

À l'inverse du jeu, en ouvrant le livre, vous n'allez pas pénétrer dans un monde d'horreur mais dans une mine d'informations et d'anecdotes. Le travail effectué en amont est faramineux et les chapitres sont énormément documentés.

On commence par un rapide historique de la vie de Shinji Mikami (créateur de la saga) et de la création de Capcom. Point très important tant l'évolution de celui-ci est similaire à celle de l'éditeur, plus intéressé par l'argent que par la satisfaction des joueurs.

La super trouvaille est l'angle avec lequel les auteurs traitent le sujet . Chaque jeu est analysé, au fil des chapitres, sous la lumière d'un élément différent (gameplay, influences, création) ce qui permet de distiller des anecdotes tout au long de la lecture, si bien qu'on apprend des choses jusqu'à la dernière page.

De plus, ils ne prennent pas parti pour l'une ou l'autre des "ère Resident Evil". Le lecteur peut donc se faire librement sa propre opinion sur les RE nouvelles générations.

Autre point non négligeable, il contient le scénario complet de la série, ce qui fera plaisir aux fans de chronologie car avec autant d'adaptations, suivre la trame générale n'est pas chose facile.

Finissons maintenant par LE point négatif. Il n'y en a qu'un et il n'enlève rien à la qualité de l'ouvrage mais il est de taille. Vous ne trouverez dans ses pages aucune image ... Pas de dessin préparatoire, ni de photo, ni même de capture d'écran ce qui est pourtant la norme dans ce type d'objet.

En conclusion, on est devant un très bel objet, qui aurait mérité quelques photos pour être parfait. Il plaira sans nul doute aux fans et saura attirer les amateurs de morts-vivants et de survival horror grâce notamment à ses chapitres sur les zombies au Cinéma et sur l'influence de Resident Evil sur les autres jeux.

STAFF
Notre peuple vaincra

Comments

comments powered by Disqus